Musée Rodin

Une visite au Musée Rodin que je n’avais pas vu depuis sa ré-ouverture en novembre 2015. Dans mon souvenir, le Musée avait avant l’aspect d’une maison avec l’atelier au rez-de-chaussée. Maintenant, les oeuvres sont davantage espacées et éloignées du public qui peut mieux circuler. J’aime toujours le jardin avec les Bourgeois de Calais, la Porte de l’Enfer et le Penseur. Et, plus que les oeuvres de Rodin,  j’ai apprécié les trop rares oeuvres de Camille Claudel. Je ne me souviens pas d’avoir vu auparavant les sculptures en onyx et bronze comme « la Vague » et « Les Causeuses ».
Mais j’aime beaucoup dans les sculptures de Rodin les mains, souvent démesurées mais si expressives.

 

 

Où :

Musée Rodin, 79 rue de Varennes Paris 7ème
Métro : Invalides

Quand :

De 10h à 17h45, tous les jours sauf le lundi.

« Caillebotte, peintre et jardinier », à Giverny jusqu’au 3 juillet 2016

Une exposition qui permet de mieux connaître Caillebotte et notamment ses dernières oeuvres où il représente son jardin, fleurs, arbres, légumes.

Néanmoins l’exposition comprend des oeuvres des différentes époques de sa vie :

  • les ouvriers (dont les fameux raboteurs de parquet ) et les rues de Paris au temps des travaux d’Haussmann
  •  la propriété familiale de Yerres
  • la vie au bord de la Seine à Gennevilliers et Argenteuil avec  le canotage et le jardinage

J’ai bien aimé l’esprit de l’exposition :

  • le côté  didactique avec la présence des travaux préparatoires, dessins, tableaux de taille réduite qui montre le travail de  l’artiste
  • la petite salle donnant lumineuse sur le jardin où  les enfants peuvent faire connaissance avec le peintre de façon agréable
  • la mise en valeur des toiles que l’on peut observer  de loin comme celle du « Père  Magloire dans un sous-bois ».

J’aime beaucoup  ce musée ainsi que sa boutique bien agencée, colorée et remplie de petits cadeaux, de livres autour des peintres impressionnistes, du XIXėme, des jardins…  et son restaurant dont la terrasse est séparée de la rue principale par un jardin. Ce lundi de Pâques, il n’était pas encore possible d’en profiter à cause des giboulées, mais le printemps s’annonce déjà  dans le village qui bientôt recevra des flots de touristes.

 

 : 

Musée des impressionismes de Giverny dans la rue principale de Giverny (exactement au 99 rue Claude Monet) – carte Google map. C’est à 1h et demi environ au nord-ouest de Paris (autoroute A14 puis A13), dans le département de l’Eure.

Quand :

Tous les jours, de 10h à 18h (dernière admission à 17h30). Jusqu’au 3 juillet 2016.
Visite guidée : le dimanche à 14h30 (durée d’une heure).

A voir :

Page de l’exposition sur le site du Musée des Impressionismes

Sur la propriété d’Yerres, qui vaut une visite, mon post de juillet 2015.

Ecouter l’émission de France Culture « Une vie, une oeuvre » consacrée à Caillebotte tout en regardant les photos de la page sur site France Culture avec la possibilité d’aller plus loin grâce aux liens fournis sur la page de l’émission.

 

Sur le site d’ ArtBlouinInfo, article de Nathalie Mandel sur l’exposition avec de belles photos et aussi une interview de l’artiste Mark Bradford sur les « Raboteurs de parquet » où il explique en quoi la façon dont Caillebotte  présente les personnages  de la vie de tous les jours  diffère de celle de ses contemporains ou prédécesseurs. Il en souligne l’aspect « non héroïque » mais « érotique », les personnages faisant face au peintre et au spectateur, non pas anonymes mais humains, proches.

 

« Le trouvère » de Verdi, à l’opéra Bastille jusqu’au 15 mars 2016

Dernière le mardi 15 mars pour ce splendide « Trouvère » à l’Opéra Bastille. L’ensemble des critiques ont salué ce spectacle. J’espère qu’il y aura bientôt un DVD.

Avec retard voici quelques photos prises le mercredi 3 février.

Avec qui :

Le comte de Luna : Ludovic Tézier (jusqu’au 29/02),  sera remplacé par Vitaliy Bilyy du 03/03 au 15/03.
Léonora : Anna Netrebko (jusqu’au 15/02), sera remplacée par Hui He (20/02 au 15/03)
Azucena : Ekaterina Semenchuk (28 et 31/01, 3, 8, 11, 15, 20, 24, 29/02), Luciana D’Intino (27/02, 3 au 15/03)
Manrico : Marcelo Alvarez, (remplacé par Yusif Eyvazov le 29/02 et 03/03)

Direction musicale : Daniele Callegari
Mise en scène : Alex Ollé

Orchestre et Choeurs de l’Opéra national de Paris
Coproduction avec De Nationale Opera, Amsterdam

Où : 

Opéra Bastille, 120 Rue de Lyon –  Paris 12ème Métro : Bastille

Quand :

Jusqu’au 15 mars 2016

Bon à savoir :

Diffusion en direct au cinéma et sur Radio Classique le 11 février et sur Mezzo le 18 février 2016