« Pince-moi, je rêve », exposition de Françoise Huguier à la MEP jusqu’au 31 août 2014

 

MEP - Affiche juin 2014/août 2014

–  MEP – Affiche juin 2014/août 2014

A voir à la Maison Européenne de la Photographie, l’exposition très riche, très variée de Françoise Huguier.  C’est un véritable voyage. Des portraits surprenants. Des lieux difficiles d’accès. Tout un univers.

Inventaire à la Prévert :

  • Des jeunes filles asiatiques d’aujourd’hui très apprêtées prenant la pose, pop/geisha, manga/bollywood  qui donnent des clichés très préparés, très colorés (cf  l’affiche de l’exposition).

  • La photo d’une immense piscine publique comportant plusieurs bassins au Japon. Une foule incroyable, tous assis ou debout dans les piscines (pas question de nager). Vraiment « Pince-moi, je rêve », nom de cette exposition. Du bleu,vert, rouge, jaune et les corps plus roses.

  • Une petite exposition à part montre des nonnes en Colombie. Sur le site de la MEP on évoque une  chapelle et c’est bien le terme qui convient. On a l’impression d’être dans une petite chapelle exposant des tableaux pieux.  Pour chaque tableau, une mise en scène, avec un ou plusieurs objets symboliques, et une nonne occupant presque tout l’espace.

  • En Russie les « kommunikalki », appartements communautaires où la promiscuité doit être pesante. On est mal à l’aise de se trouver là, en plus, en trop nous aussi.

  • La Siibérie, dans le froid glacial, inhospitalier. Au beau milieu de la salle, allongé sur le parquet,  un étrange costume vert avec un masque pour résister au froid s’est échappé d’un cadre suspendu au mur. Lunaire.

  • Quelques photos de mode. Françoise Huguier  a photographié pour Thierry Mugler, Christian Lacroix et pour Libération.

MEP - Exposition "Pince-moi, je rêve" de Françoise Huguier

MEP – Exposition « Pince-moi, je rêve » de Françoise Huguier

  • L’évocation de son enfance, de cet épisode dramatique où elle a été enlevée ainsi que son frère par des rebelles alors qu’elle vivait dans une plantation. Des documents émouvants. Des clichés pris longtemps après.

  • Des portaits africains en noir et blanc ou en couleur.  Burkina Faso, Mali. Les personnages semblent en confiance, naturels. J’ai beaucoup aimé cette partie de l’exposition.

 : Maison Européenne de la Photographie, 5/7 rue de Fourcy , Paris 4ème
Métro : Saint-Paul
Informations pratiques très complètes sur le site de la MEP 

Quand : jusqu’au 31 août 2014

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s