« L’enlèvement au sérail » de Mozart, à l’opéra Garnier jusqu’au 18 février 2015

Une nouvelle production à l’opéra Garnier  et un opéra de Mozart pas souvent joué.
C’est un opéra en allemand (l’un des deux opéras de Mozart en allemand avec La Flûte Enchantée), avec des parties parlées.
Belmonte veut délivrer Konstanze. Elle est prisonnière de Selim, un sultan qui l’a enlevée et mise dans son harem. Blonde, une autre jeune femme et Pedrillo, un jeune homme, qui l’accompagnaient en voyage, sont aussi prisonniers du sultan.
Le décor m’a paru de carton pâte. Un seul décor pendant tout le spectacle. Des costumes exotiques « turcs » tels qu’on devait en voir sur scène au temps de Mozart. La plupart des personnages bougent très peu (comme Konstanze), ou de façon heurtée comme dans les films comiques muets. Je ne sais pas pourquoi j’ai pensé à un spectacle de fin d’année d’école.
J’ai aimé le méchant domestique du sultan, Osmin, bien campé par Lars Woldt. Dommage que sa voix ne soit pas un peu plus grave.
Anna Prohaska réveillait un peu la salle qui est restée gentiment passive.
Malgré eux, j’ai trouvé cette soirée bien fade. J’aime pourtant la musique de Mozart, mais même elle m’a paru éteinte ce soir.
J’indique à la fin de ce post les retransmissions. Mais je crois que je ne les écouterai pas.
Avec : (octobre et novembre, autre distribution plus tard)
Jürgen Maurer : Selim
Erin Morley : Konstanze
Anna Prohaska : Blonde
Bernard Richter : Belmonte
Paul Schweinester : Pedrillo
Lars Woldt : Osmin
Orchestre et Choeur de l’Opéra national de Paris
Chef d’orchestre :  Philippe Jordan (octobre et novembre, Marius Stieghorst plus tard)
Mise en scène : Zabou Breitman
 .
"L'enlèvement au sérail" de Mozart - Opéra Garnier - 22 octobre 2014

« L’enlèvement au sérail » de Mozart – Opéra Garnier – 22 octobre 2014

Où :  Opéra Garnier, Place de l’Opéra, Paris
Métro : Opéra
Diffusions :
Diffusion en direct sur Culturebox le 27 octobre
Diffusion au cinéma à partir du 27 novembre
Diffusion sur France 2 plus tard
Publicités

4 réflexions sur “« L’enlèvement au sérail » de Mozart, à l’opéra Garnier jusqu’au 18 février 2015

  1. L’enlèvement au sérail est un opéra difficile car demandant de grandes exigences sur le plan vocal . Pour autant , l’oeuvre n’est pas qu’une simple turquerie . tous les thèmes chers au musicien autrichien sont présents : la tolérance , le pardon , la trahison , la délivrance …
    L’interprétation pour cette nouvelle production manquait quelque peu d’énergie . les chanteurs , à de rares exceptions près , n’avaient pas exactement la technique , le format vocal que demandent ces rôles . La mise en scène ne les aidait pas vraiment sur le plan de la direction d’acteur , beaucoup trop sage , voire quelque peu inexistante malgré un joli décor et de très beaux éclairages .La direction musicale de Philippe Jordan , comme à son accoutumée , très précise , et analytique ce qui enlève un certain humour à cette oeuvre originale et méritant certainement mieux .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s